Accueil OCCLUSODONTIE ET SADAM OCCLUSION DENTAIRE: DÉFINITIONS.

OCCLUSION DENTAIRE: DÉFINITIONS.

10639
30

Je m’aperçois que depuis 2 ans, je parle d’occlusion sans avoir vraiment défini ce que c’est. Cela me ressemble fort peu et surtout prouve la difficulté de la tâche devant laquelle j’ai sans doute inconsciemment reculé. Et donc : parlons en!
Que signifie en dentisterie le mot « occlusion »? Les dictionnaires nous disent que occlusion veut dire « fermeture » .
Occlusion dentaire veut donc dire « fermeture des dents ». Moi je dirais: « contacts entre dents antagonistes ». Car, nous allons le voir plus loin, il y a plusieurs manières de fermer les dents.
Qu’est-ce que l’occlusion normale? Nous avons vu que la face occlusale d’une dent est faite de cuspides et de sillons: on dit que les contacts entre dents antagonistes sont des » contacts d’intercuspidie ». L’occlusion normale est la position « d’intercuspidie maximale ». On appelle aussi « occlusion centrée » l’intercuspidie maximale, à ne pas confondre avec la « relation centrée » (voir plus loin).

Position d'intercuspidie maximale (osteopathe-lignon.com).
Position d’intercuspidie maximale (osteopathe-lignon.com).

Comme vous pouvez le constater sur l’excellent croquis ci-dessus, en position d’intercuspidie maximale, les dents du bas sont décalées en avant par rapport aux dents du haut d’une demi cuspide.

Occlusion normale en vue antéro-postérieure (seret-medecine.org)
Occlusion normale en vue antéro-postérieure (seret-medecine.org)

Notez que sur le schéma ci-dessus, les cuspides vestibulaires des dents supérieures viennent en dehors des dents inférieures. Si c’est le contraire l’occlusion n’est pas normale: elle est dite croisée ou inversée.

Occlusion noemale aux incisives(guide-dentaire.com)
Occlusion normale aux incisives(guide-dentaire.fr).

Normalement les incisives du haut recouvrent celle du bas sur le 1/3 de leur hauteur. Lorsque celles du bas recouvrent celles du haut, l’occlusion est aussi  croisée ou inversée.

Occlusion centrée (centreoxalys.be)
Relation centrée (centreoxalys.be)

« La relation centrée » correspond à la position centrée du condyle dans la cavité glénoïde. Elle ne correspond pas toujours exactement avec l’intercuspidie maximale. Elle est souvent en arrière d’un millimètre. Ce qui fait bien la différence entre « relation centrée » et et « occlusion centrée ». Le déplacement entre relation centrée et occlusion centée s’appelle « chemin d’occlusion ».
La relation centrée sert de référence chez les édentés totaux qui n’ont plus de dents pour servir de repères. On s’en sert pour les prothèses totales.
(Je pense que vous commencez déjà à comprendre pourquoi j’ai « omis » de définir l’occlusion.)

L’articulation temporo-mandibulaire (ATM) permet des mouvements de latéralité, des mouvement de propulsion et des mouvements de rétrusion. Cela va déterminer différentes positions d’intercuspidie:
– Latéralité droite
– Latéralité gauche
– Protrusion
– Rétrusion maximale

Le terme de chemin d’occlusion est employé pour le trajet de la mandibule à partir de l’occlusion d’intercusoidie maximale vers toutes les autres positions.

Les positions de latéralité droite et gauche sont définies par le contact pointe à pointe des canines haut et bas. Les canines sont les guides de l’occlusion, ce sont les dents clefs des arcades dentaires.Il ne faut jamais les extraire. On appelles les contacts canine-à-canine « la protection canine ». Il arrive qu’en latéralité la canine touche en même temps que les prémolaires: cela s’appelle: « protection de groupe ». Pour les raisons que je viens d’énoncer, il vaut toujours mieux essayer de mettre une canine incluse en place plutôt que de l’extraire.
Le côté de latéralité est dit« côté travaillant » le côté opposé« côté non travaillant ». Comme je l’ai dit il peut y avoir plusieurs contacts du côté travaillant mais les contacts côté non travaillant sont nocifs.

La protrusion est définie comme l’avancée de la mandibule jusqu’au contact inter-incisif, pointe contre pointe, on dit: « bout-à-bout incisif ».

La rétrusion est le recul de la mandibule. Le condyle arrive à buter en arrière de la cavité glénoïde. C’est la position de « recul maximal ».

Toutes ces règles ont été établies par Jankelson et Ramfjord, dont j’ai suivi les cours il y a de cela bien longtemps. Les anglo-saxons appellent « balancing occlusion » l’occlusion équilibrée.

Une occlusion équilibrée est très importante pour la statique de tout le corps (voir: ICI) et les édentations non compensées sont catastrophiques à ce point de vue (voir: ICI).

Article précédentQUESTIONS-REPONSES N°45.
Article suivantLES MALOCCLUSIONS. DÉFINITIONS.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

30 COMMENTS

  1. bonsoir dr Hauteville,

    je vous felicite pour votre site très riche en information et du temps que vous offrez aux patients.
    je me permets de vous solliciter car j ai vraiment besoin de conseils prudents.
    je suis agee de 32 ans. je n avais aucun souci de sante auparavant.
    En avril 2010, je pose une couronne en haut a gauche sur la derniere dent du fond.
    puis en mai ce meme dentiste extrait une petite dent de sagesse sous local en haut a droite. (18).
    voila le debut de mes epreuves: nevralgies faciales terribles, ouverture de bouche limitee,machoire s ouvre en deux temps, douleurs oreilles, nuque et epaules.
    Le dentiste en question ne s inquiete pas et me laisse en l etat.
    je consulte un stomatologue en retraite a ce jour qui me parle de subluxation et me conseille de revoir un dentiste pour resoudre mon probleme de malocclusion et d articule dentaire reveille par cette pose de couronne peu adapte.
    je realise un irm des atm qui est normal.
    en fevrier 2011, on me pose des cales sur 7 dents du bas pour retablir l occlusion. toutefois il manque deux dents en bas qui sont des molaires et qui ne seront pas remplacees.
    je suis soulagee mais pas totalement mais je vis.
    Depuis aout 2012, je souffre de nouveau. j ai consulte deux praticiens en occlusodontie et un praticien hospitalier au chr service occluso.
    Au chr on me dit que mes menisques sont luxes de maniere irreversibles et que l irm ne permet pas de voir cela.
    on me propose une gouttiere rigide pendant trois mois et apres on verra. on me dit que je souffre d un sadam. Ce dr m explique que mon stress est responsable de ce souci. Si pas de stress pas de douleur. la gouttiere ne fera que 10 pour cent du travil.
    Je reste sceptique. Pour moi , mon probleme est mecanique et la douleur me deprime car je ne trouve pas de solutions.
    Je decide de consulter un autre dentiste qui me propose de la dentisterie neuromusculaire a l aide de TENS qui permettent de deprogrammer la machoire de ses mauvaises habitudes puis une gouttiere neuromusculairejour nuit jusqu a disparition des douleurs car ce sont les muscles qui sont tres fatigues puis methode conservatrice par orthodontie et pose d implants.
    autre consultation chez un dentiste proche de la retraite qui me dit avoir travaille plusieurs annes sur les troubles occlusaux. il me dit que ma dvo est trop eleve et donc peu d espace buccale et donc crispation de la machoire. il me dit que la

    • Ce docteur me dit que la gouttiere n est pas une solution car va encore augmenter la dvo. il me parle de meulage selectif prudent en douceur pour baisser la dvo et recuperer un engrenement puis orthodontie.

      je suis perdue. puis je vous envoyer ma panoramique pour avoir vos conseils?

      merci de votre patience car mon ecrit est long.

      • Bonjour, j’ai effectivement besoin de voir votre radio panoramique pour visualiser votre denture. J’ai aussi besoin de savoir votre « passé » dentaire, pourquoi à 32 ans vous avez des molaires qui manquent. A-t-on essayé tout bêtement de retirer la couronne qui a tout déclenché? Donnez moi un maximum d’informations sur vous; êtes un homme une femme? quelle est votre profession? Aviez des craquement des ATM avant la couronne? Avez vous eu un traitement orthodontique enfant? etc … tout ce qui peut m’aider. Pour plus de « confidentialité », écrivez moi sur « conseil-dentaire@orange.fr ». Bien cordialement. DR.AH.

  2. Bonjour Dr Hauteville,
    Merci pour votre site, je me permets de vous écrire pour vous exposer mon problème
    il y a un an aujourd’hui j’ai développer une petite carie sur la paroi interne de la canine gauche et aussi une sous carie dans la prémolaire (déjà plombé) le dentiste ma posé un composite (plutôt grossièrement) et ma refait la prémolaire (très bon travail) il en a profité pour obstruer l’écart entre la prémolaire et la canine si bien qu’en serent les dent j’avais une gène, cette gène je la situaient au niveau de la pointe de la canine, et une gène encor plus importante pour la prémolaire, je l’est revu et m’a dit que c’était l’obstruction entre les deux dents qui n’aller pas il a donc limé, et ma dit que pour le reste ça aller ce faire.
    j’ai vu un autre dentiste pour une visite de contrôle, j’en est profité pour lui parler du problème il ma dit que c’était la dent naturelle, je lui est dit que non que le problème surviens suite a la pose du plomb etc…
    il ma dit on va voir et ma réduit la prémolaire a creusé dans le plomb et en plus ma racourrci la canine si bien que le problème c’est accentué et que le seule contacte entre les dents du haut et du bas, est la partie du blomb qui me posé problème sans parler de l’aspect estéthique, aujourd’hui c’est un réel problème d’ occlusion
    je sollicite votre aide Docteur car je suis vraiment perdu
    merci

    • Bonsoir, le réglage de l’occlusion se fait en bouche avec des papiers carbone de différentes couleur et des positions d’occlusion standard, il m’est impossible d’analyser votre occlusion par internet. Vous devez consulter un occlusodontiste. Bien cordialement.DR.AH.

  3. Bonjour,
    merci de votre aide Docteur, il faut que j’en trouve un dans la region nord pas de calais
    encor merci

  4. Bonjour,

    Nous avons déjà communiqué suite à des douleurs fortes sur une molaire (47) car je me suis fait extraire il y a 6 mois la 46 et il y a un mois la 48 (dent de sagesse incluse).
    Je présente depuis un mois des douleurs d’intensité variable (allant de raisonnable à très fortes, selon les jours et moments avec des périodes de récession) ainsi qu’une sensation de douleur/pression dans toute la machoire. Vous m’aviez conseillé de faire remplacer par un implant la 46 manquante, et en attendant, de faire une gouttière de surélévation.

    J’ai consulté deux dentistes (l’un est l’ami de mes parents et m’a recue rapidement pour rendre service sans toutefois pouvoir m’assurer un suivi, j’ai donc préféré prendre rendez vous avec un second dentiste pour avoir quelqu’un qui me suive). Les deux dentistes sont unanimes sur leur diagnostic : l’implant est certes nécessaire mais selon eux, mon occlusion est déréglée (pardonnez moi du terme qui ne veut sans doute rien dire en termes médicaux) et nécessite le port d’une gouttière de surélévation. Selon eux, l’implant ne résoudra pas mes douleurs sur la 46, mais la gouttière de surélévation, oui. Meme si je suis sceptique quant à cela, je fais confiance et décide de suivre leurs conseils (d’autant plus que cela me laisse un ou deux mois pour mettre de côté de l’argent pour l’implant). Etes vous d’accord avec ce diagnostic ?

    Problème : l’un me prescrit le port d’une gouttière supérieure pour rééquilbrer l’occlusion, alors que le second me prescrit une gouttière inférieure (laquelle me semble d’instinct + appropriée car je me dis qu’elle va peut être éviter la version de la dent 46 et donc les douleurs ?). Je me retrouve avec les deux gouttières chez moi et je ne sais pas laquelle porter. Les porter en alternance serait il préjudiciable ? Pensez vous qu’une des dents soit plus efficace pour les douleurs de la 46 qui me tire vraiment fort ? Je précise que j’ai fait le test de la bandelette froide sur la dent afin de voir si la dent était saine/vivante, et qu’elle est bien vivante, et saine.

    Je vous ai déjà fait parvenir une radio panoramique sur votre e-mail, au cas ou vous en auriez l’utilité.

    Merci beaucoup pour votre réponse, bonne après midi.

    PS : juste au cas où vous auriez un avis sur la question : je n’ai vrmt que très peu de moyens pour un implant, et j’entends de plus en plus parler des implants à faible cout en Hongrie/Pologne. Habitant à Berlin, je ne suis pas très loin. Pensez vous qu’en menant une étude sérieuse sur quelle clinique contacter et en ayant affaire à un dentiste compétent et sérieux là bas, le prix pratiqué (environ 800euros implant couronne tut inclus) exclut pour vous catégoriquement la qualité de l’opération (je pense notamment à la qualité du matériau de l’implant et des couronnes), ou est ce une option qui, si elle est sérieusement envisagée, peut être sans danger ?

    • J’ai dit exactement la même : mettre une gouttière avant de faire l’implant.
      Je suis pour la gouttière du bas
      je ne sais rien sur la Hongrie

      • Bonjour, merci bcp pour votre réponse.

        Je pense au contraire que votre réponse par email était différente de celle donnée par les dentistes. C’est pour cela que je me suis permise de vous re contacter.

        Vous m’aviez expliqué que les douleurs viennent de l absence de dent, et que la solution était l’implant. Vous n’avez mentionné la gouttière a titre d’agrément pour la douleur, en attendant, lorsque je vous ai indiqué ne pas pouvoir réaliser tout de suite l’implant (moyens financiers et surtout délais de rendez vous).

        Or les dentistes ici m’ont indiqué qu’en première intention seule la gouttiere règlerait le souci, que l’implant n’y ferait rien quand bien même il est important a long terme. Voila pourquoi je vous ai re posé la question, car malgré le port de la gouttière les d douleurs restent et s’intensifient (j’ai meme l’impression que les matin j’ai mal a la tête et mal a l’ouverture de la bouche, je pense que c’est du au port de la gouttière car cela ne se présente que suite au port de la gouttière prolongé!).

        J’ai peut être mal compris votre réponse, tout simplement. Rdv est pris pour décembre pour l’implant, rien avant, donc espérons que d’ici là les douleurs ne s’aggraveront pas !

    • L’occlusion centrée est la relation d’intercuspidie maximale: c’est à dire le maximum de contacts entre les dents antagonistes.
      La relation centrée est la position du condyle mandibulaire en arrière, centré dans la cavité glénoïde.
      Pour certaines personnes ces deux positions coïncides, pour d’autre pas. La différence entre ces deux positon, lorsqu’elles ne coïncident pas, s’appelle: chemin d’occlusion.

  5. bonjour docteur
    je souffre d’épicondylites aux deux coudes depuis maintenant 15 ans
    infiltrations, anti inflammatoires en comprimés ou locaux, séances de kiné rien ni fait. Cependant le dernier kiné que j’ai vu, un remplaçant du mien, m’a conseillé de consulter un odontologue. Chose faite en juillet dernier. Constat après panoramique : kyste sous couronne et déséquilibre total au niveau des appuis (il manque deux prémolaires en bas)donc port de gouttière de repositionnement jour et nuit et ce depuis début septembre. Pour l instant je ressens une très grande fatigue et des douleurs dans tout le corps. je viens de faire régler cette gouttière mais l odontologue ne veut pas toucher à la couronne pour l instant… et n est pas persuadée que le kyste soit la cause des épicondylites. or j ai lu sur le net que des problèmes de ce type pouvaient générer ces douleurs.
    puis je espérer que le port de la gouttière remette tout en « ligne » ? ou pas
    merci d avance pour votre réponse

    • le port de la gouttière peut améliorer de problèmes de tendinite mais ne résoudra pas le problème du kyste dentaire dont il faut s’occuper

      • Bonjour
        le médecin attend une stabilisation avant de déposer la couronne et soigner le kyste
        il est certain que je dois l avoir depuis un certain temps mais avec tous les médicaments la douleur s est trouvée masquée
        certes j aurai aimé que ce point soit traité avant la pose de gouttière.
        quoi qu’ il en soit il me faut encore attendre avant d avoir un résultat satisfaisant…
        je vous remercie encore

  6. Bonsoir Dr ..
    Tt dabord merci pour vos articles .. ils nous sont de tres graaaaande utilité ..
    En évoquant locclusion .. je me demandais comment pourrait on determiner le type d’occlusion chez un enfant age de 6 ans qui n’a pas encore ses molaires permanentes en bouche ( classe d’angle )?
    Meeeeerci !

    • Chez les enfants de moins de 6 ans je n’ai jamais su déterminer les classes d’Angle, mais les procès alvéolaire préfigurent les arcades définitives

      • Les procès préfigurent arcades.. Dans quel sens ?
        Et dans le cas d’un enfant ayant ses molaires en place. . On se contente des molaires uniquement ( canines nont pas encore fait leur eruption )

  7. bonjour

    je suis un peu dans le vague j ai 60 ans et des douleurs d oreille gauche depuis 3 mois après avoir vu plusieurs spécialiste et ingurgité des tonnes de médicaments O R L consulté ce matin me fait faire un scanner des sinus mais surtout parle de l articulé dentaire a voir avec un dentiste
    je pense s avoir que c est un problème de dentition a la fermeture de la bouche mais que faire a mon age on ne porte plus d appareil dentaire ??
    merci pour votre réponse car la douleur toujours la et il ma donné de l huile d amande douce a mettre dans l oreille je suis septique …

    • consultez un dentiste OCCLUSODONTISTE spécialiste en occlusion, peut être qu’il faut que vous portiez une gouttière pendant quelques temps

  8. bonsoir docteur ;

    j’ai voulu juste savoir es que l’identification de la classe d’ANGLE se fait par rapport à (la canine et la 6 ) ou bien par rapport à la prémolaire .

    merci;

    • Je ne sais pas trop…je crois que l’articulé est un terme plus ancien que l’occludion et englobe aussi les ATM; mais je n’en suis pas sûr!

  9. Bonjour,

    je viens de finir un rééquilibrage occlusal et quand je sers les dents j’ai des points de contact assez fort sur les cabines entres elles. Il me semble qu’en serrant les dents je ne devrait pas avoir ce point ce contact. quel est votre avis ?

    • le canines servent de guide on ne les retouche généralement pas: attendez pour voir si vous vous y habituez sinon revoyez votre praticien

LEAVE A REPLY