Accueil ESTHETIQUE QUESTIONS-REPONSES PROTHESE N°1 Par Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil.

QUESTIONS-REPONSES PROTHESE N°1 Par Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil.

1265
2

Question: Pour un résultat le plus naturel possible et une bonne tenue de l’onlay, CEREC ou Céramique pressée E max ivoclar?
On me propose l’un ou l’autre…Qu’en pensez-vous?
Réponse: le CEREC est usiné déjà dans les lingotins de céramique E max qui doivent ensuite être cuits car naturellement de couleur violette. Donc esthétiquement le CEREC ou la céramique pressée doivent être assez semblables. Par contre au niveau adaptation, bizarrement, pour les inlays tout spécialement, la céramique pressée est plus précise que l’usinage, car pour l’usinage, il y a une compensation due à l’épaisseur des outils.

Question:  J’ai eu des inlays (qui sont tombés) en céramique pressée trop opaques! Par rapport à un composite c’était moins beau. Est-ce normal, un inlay est-il toujours plus moche qu’un composite? Quel est le plus beau matériau pour un inlay?
Réponse:Le meilleur matériau pour un INLAY ?Il faut distinguer deux aspects: L’esthétisme et le côté fonctionnel.Le côté esthétique est d’une part très subjectif, et d’autre part dépend énormément du travail du prothésiste et du dentiste. Une céramique pressée par exemple, ne donnera pas le même résultat si le prothésiste utilise un lingotin haute translucidité ou un lingotin basse translucidité, Et le résultat final sera bien différent si le dentiste doit dépolir la céramique ou le composite suite à des retouches d’occlusion ou pas.
Côté fonctionnel, il faut particulièrement s’attarder sur l’étanchéité et sur la dureté du matériau. Le matériau ne doit pas être trop dur pour ne pas créer de problèmes sur la dent opposée et sur l’articulation temporo-mandibulaire. Le meilleur matériau pour cela restant l’or.( mais certes pas très esthétique).
C’est aussi pour cette raison que personnellement, je préfère le composite à la céramique pressé. Vous devez juste savoir que si vous optez pour un inlay composite plutôt qu’un inlay en céramique, vous devrez changer celui-ci plus souvent car il s’use plus vite, mais ceci est à mon humble avis,  « un mal nécessaire ».



Article précédentDENT GRISE. DENT MORTIFIEE. DENT DEVITALISEE.
Article suivantCOMMENT ORIENTER UNE RADIOGRAPHIE DENTAIRE.
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

2 COMMENTS

  1. Bonjour Docteur,

    On m’a arraché ma molaire 16 car la reprise du traitement des racines a félé une racine. J’ai eu une infection.
    J’ai peur de l’implant. Ma dentiste a proposé d’utiliser les deux dents 15 et 17 (qui avaient déjà un amalgame) entourant le trou comme support pour une nouvelle dent grâce à des inlays.
    Cet appareil s’est décollé au bout de deux ans. J’ai trop attendu pour le faire recoller (j’étais à l’étranger) et elle n’a pas pu le replacer, mes dents avaient bougé en un mois.
    J’hésite à refaire le même système.
    L’autre solution était de faire un bridge sur dents vivantes, mais je ne veux pas abîmer mes dents davantages.
    Que pensez-vous de cette solution des deux inlays et pensez-vous que cela tiendra?

    Merci par avance de vos conseils,

    • Il faut bien trouver une solution pour remplacer cette dent: vous ne voulez pas d’implant, pas de bridge, il ne reste plus qu’une prothèse mobile. Faites vous faire un appareil type ACKERS en VALPLAST. Voir ICI.

LEAVE A REPLY