Accueil IMPLANTS BUCCO-DENTAIRES QUESTIONS-REPONSES N°30.

QUESTIONS-REPONSES N°30.

890
4

Question:« peut-on sauver des implants dentaires mobiles? »
Réponse: Non. Il faut les retirer avant que l’os ne soit trop détruit, comprendre pourquoi ça n’a pas marché, laisser l’os cicatriser, et s’il y a encore assez d’os remettre d’autres implants. Le plus important est de ne pas refaire les mêmes erreurs.

Question:« peut-on se faire mettre des implants dentaires quand on a une polyarthrite? »
Réponse: je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas.

Question: « je ne supporte pas mon appareil dentaire la nuit »
Réponse: il faut éviter les dictats et ne pas adopter d’attitude rigide. Si vous ne supportez pas votre appareil la nuit, retirez le!

Question:« enceinte de 8 mois gencive gonflée et saignement »
Réponse: vous faites en effet une gingivite gravidique, mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas la soigner car elle peut provoquer des dégâts irréversibles. Il faut donc consulter votre chirurgien dentiste.

Article précédentANGOISSES ET DIFFICULTÉS FACE A UNE PROTHÈSE MOBILE.
Article suivantLA PROTHESE MOBILE DE SECOURS.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

4 COMMENTS

  1. Bonjour,
    J’ai parcouru avec intérêt vos expériences. Je rencontre des problèmes d’abcès sous un bridge posé en 2009 (3 incisives sup + 1 pont + 1 canine). Mon dentiste habituel n’en a constaté qu’un seul et me dit que je peux rester dans cette situation.
    Je suis allé voir d’autres dentistes qui me disent qu’il n’y a pas de pâte dentaire dans les racines de mes dents et c’est pour cela que les bactéries proliférent.
    Est-ce que le « remplissage » des canaux par pâte dentaire est utilisés dans tous les cas ou selon la morphologie (ou autres) peut-on choisir de ne pas obstruer ces canaux?
    La solution décrite avec une voir d’abord par le dessus des racines serait elle indiquée dans mon cas?
    Bien cordialement,

    • Bonsoir, dans tous les cas il faut que les canaux soient obturés de façon étanche et totale. Mais pour pouvoir vous conseiller il faudrait m’envoyer des radios sur « conseil-dentaire@orange.fr » je vous dirai ce que j’en pense. Bien cordialement.Dr.AH.

  2. Bonjour docteur,
    tout d’abord je ne sais si mon « histoire » est bien à sa place ici, mais je ne sais pas où la poster, donc ne m’en veuillez pas si je me suis trompé d’endroit.

    Voilà mon problème :
    j’ai eu une infection (boule douloureuse) sur le côté d’une molaire coiffée, le dentiste m’a prescrit des antibiotiques, et a vu lors d’une radio une zone sombre montrant une anomalie au niveau de l’os de la gencive juste au niveau de la dent… Il m’a envoyé chez le stomato (6 mois d’attente pour l’intervention…), qui m’a ouvert la partie gingivale concernée et a cureté l’os à cet endroit, et me montre qu’il n’y a plus d’os du côté interne sous cette dent ce qui explique que la dent bouge un peu.
    Actuellement la dent bouge de plus en plus, le stomatologue m’a dit qu’il faudra certainement procéder à son extraction plus tard, puis poser un implant.

    Ma question: quelle pourrait-être la cause de ce phénomène de nécrose osseuse ? Le stomato m’a dit que cela arrivait rarement et qu’on n’en connaissait pas la cause.
    Je prends un médicament de fond à base de cortisone quotidiennement étant asthmatique, peut-être une piste ?
    Merci de me faire part de vos réflexion à ce sujet,
    cordialement, Guy

LEAVE A REPLY