Accueil PROTHESE DENTAIRE QUESTIONS-REPONSES N°24.

QUESTIONS-REPONSES N°24.

415
6

Question:« est ce bien de faire faire une hémi-section dentaire ? »

Réponse: ce n’est ni bien ni mal; il y a des indications où il faut le faire, et il y a des cas où ça ne marche pas. C’est au praticien de bien poser son indication et de réussir son travail.

Question:« quand peut-on resserrer des crochets dentaires? »

Réponse: chaque fois que l’appareil ne tient pas bien et que l’on se sent inconfortable.

Question:« infection dentaire sur dent de lait répétitive »

Réponse: il ne faut pas laisser d’infection répétitive dans la bouche d’un enfant. Il faut ou bien faire soigner la dent, ou si ce n’est pas possible il faut l’extraire.

Article précédentQUESTIONS-REPONSES N° 23. L’ARRACHE-COURONNE
Article suivantFILS RESORBABLES OU NON RESORBABLES?
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

6 COMMENTS

  1. Merci pour ce joli blog de vulgarisation, très pratique pour les patients !
    Que pouvez-vous nous dire à propos de la toxicologie de certains plombages ?

    • Merci, vous pouvez avoir plus d’informations sur les amalgames en lisant l’article ici . Bien cordialement. Dr.AH.

  2. Docteur,
    Peut-on vivre à vie avec un cône d’obturation dentaire dans le plancher du sinus sans qu’il n’y aient de complications ? Si complications il y a , quelles sont-elles ? Un cône d’obturation dentaire placé entre la gencive et le sinus est-il extractible ( mon cas ) ? à qui faut-il faire appel, un médecin stomatologue ou orl ?
    Je vous remercie infiniment.

    • Bonsoir Madame, si vous n’avez aucun symptômes, ne faites rien, il n’y a pas de raison d’y toucher. Si vous avez une sinusite chronique, on peut retirer le cône soit par une chirurgie endodontique, faite par un chirurgien dentiste spécialisé, soit par une chirurgie sinusienne, faite par un ORL. La chirurgie est toujours un dernier recours car il peut toujours y avoir des complications, donc il vaut mieux éviter si on n’y est pas obligé. Bien cordialement. Dr.AH.

  3. Bonjour docteur,

    Mon fils de 15 ans qui est très grand de taille (1m97) a porté un appareil dentaire pendant 2 ans. Ses dents sont aujourd’hui bien alignées. Cependant, la dent n° 41 n’est pas tombée car il n’y a pas de dent définitive. Sur les conseils de l’orthodontiste, nous cherchons à lui faire une prothèse pour anticiper et combler le vide que cette dent laisserait inévitablement quand elle viendra à tomber puisqu’elle n’est pas très bien fixée n’ayant pas de racine.
    La question que nous nous posons est la suivante : Quelle genre de prothèse serait la plus adaptée pour un jeune homme de cet age et qui se ferait « oublier » le plus longtemps possible ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    • Bonjour, l’implant est l’indication de choix car c’est comme si il avait sa dent naturelle. Mais il va falloir essayer de faire durer le plus possible sa dent de lait pour qu’il soit en fin de croissance lorsqu’on posera l’implant. Bien cordialement.DR.AH.

LEAVE A REPLY