Accueil MEDECINE QUESTIONS-REPONSES N°12.

QUESTIONS-REPONSES N°12.

445
7

Question : peut -on mourir d’une dent de sagesse pourrie?

Réponse : OUI.

Une dent infectée peut provoquer un phlegmon diffus, ou une thrombophlébite du sinus caverneux qui peut dégénérer en scepticémie, qui si elle n’est pas traitée à temps par des doses massives d’antibiotiques en perfusion, peut aboutir à la mort du patient.



Article précédentLES INSTRUMENTS POUR CHIRURGIE OSSEUSE.
Article suivantLA PULPITE OU RAGE DE DENT.
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

7 COMMENTS

  1. Bonjour,
    En lisant vos réponses, concises et précises, j’admire votre bénévolat engagé et quotidien !
    Après avoir voulu enlever mes dents dévitalisées (pour améliorer mon état général) je me trouve dans la phase d’adaptation à deux prothèses partielles amovibles (pour une raisons financière car les suisses ne sont pas tous banquiers (;-)) de 7 dents chacune. Je les ai voulue en Flexi J Plus (afin d’éviter le métal car j’ai déjà fait des réactions allergiques sur diverses muqueuses) avec inclusion de cristaux de roche dans chaque dent (pour bénéficier des bienfaits des cristaux). Dans le sud de la France, où elles ont été réalisées ce mois (avec plusieurs points trop meulés ou trop vides) le dentiste m’a affirmé qu’avec la colle Acecril, du fabricant Pressing Dental, elles peuvent être rebasées une première fois et qu’ensuite elles peuvent être rebasées avec une résine normale. Il a dit que ses patients les gardent plusieurs années. De retour en Suisse, le prothésiste (pourtant conseillé par le fabricant italien) refuse de les rebaser en disant que cela ne tient pas et…qu’il faut en refaire des neuves… après 3 semaines !. Le fabricant et le dentiste français affirment que c’est possible, le prothésiste suisse, qui a une longue expérience avec cette matière dit que non. Je suis perplexe et désemparée. Qu’en pensez-vous ? Merci d’avance pour le temps et l’attention que vous offrez si généreusement !

    • Je transmet votre question a mon fils Jean Philippe, prothésiste conseil, et je vous donne la répons dès que je l’ai.

    • Bonjour
      Je dois avouer que je n’ai jamais travaillé cette matière en particulier . Elle s’apparente à du Valplast mais à-t -elle exactement les mêmes propriétés rien n’est moins sûr . Si elle a exactement les mêmes propriétés que le Valplast ( que je connais très bien) alors je suis catégorique … non ce que vous me décrivez n’est pas réalisable .
      Si cette matière a des propriétés différentes, alors peut-être.
      Si votre dentiste vous dit que c’est possible, le mieux serait probablement de lui demander si il a déjà réalisé ce genre de chose et à quel prothésiste a-t-il fait appel.
      A mon avis la seule solution est le rebasage au MUCOPREN, mais il faut le renouveler à peu près tous les 6 mois.

      Jean-Philippe HAUTEVILLE
      Prothésiste Conseil

  2. Bonjour docteur, l’an passé alors que je devais aller a Paris je suis allé chez le dentiste qui m’a mis du plomb dans les dents. Un jour j’ai remarqué que le plomb m’avait bouffe le côté de la dent donc je le sentais a chaque fois que je mangeais, pas plus tard que hier soir quand je mangeais de la viande j’ai sentit une partie du plomb tombe et l’autre moitié après. Lorsque je suis allé voir mes dents j’ai remarqué que ma dent était pourrie en plus c’est la dent de sagesse qui est pourrie mais n’a pas troué ma gencive. J’ajoute que sa fait 1an que je ne suis pas allé chez le dentiste car j’ai peur d’y aller. J’aimerais savoir si c’est grave et comment traiter cela.

    • il n’y a pas d’autre solution que d’aller consulter un dentiste: prenez un petit calmant avant votre rendez vous

  3. Bonjour docteur,

    J’ai un problème avec mes dents de sagesses qui poussent mal. Une est totalement couchée et l’autre n’est pas prête à sortir. J’ai consulté un stomatologue qui m’a dit que les dents étaient trop proches des nerfs et qu’il me déconseillait l’extraction. Sauf que j’ai à nouveau une inflammation des ganglions situés sous la mâchoire. Que dois-je faire?

    D’avance merci,

    Cordialement

    • consultez un chirurgien maxillo facial. Si vous le souhaitez envoyez moi vos radios et scanner sur « DR.H@conseildentaire.com » . Les radiographies numérisées peuvent être copiées sur clef USB et envoyées directement .Les radiographies et scanners sur support argentique, doivent être photographiées au plus près possible, en les fixant sur une vitre bien éclairée, et en interposant un papier calque derrière: orientées de telle sorte que l’écriture soit à l’endroit, horizontales D ou R à gauche, G ou L à droite et envoyées en format jpg en pièces jointes. Renvoyez vos questions en même temps pour que je sache de quoi il s’agit.

LEAVE A REPLY