Accueil CHIRURGIE BUCCALE LES PINCES A DISSEQUER OU A SUTURES.

LES PINCES A DISSEQUER OU A SUTURES.

2010
2

Comme je l’ai répété aux étudiants pendant bon nombre d’années, les deux étapes les plus importantes de la chirurgie sont l’incision et la suture.

L’incision, car un mauvais tracé peut donner une mauvaise visibilité et un mauvais accès, source d’erreurs et d’échecs. De mauvaises sutures peuvent lâcher ou créer des brides cicatricielles.

J’ai déjà publié un long article sur incisions et sutures, (voir: ici) mais étant extrait d’une revue, sa présentation n’est pas bien adaptée pour un blog. Je vois par les questions, que mes lecteurs sont intéressés par le côté technique de la profession. J’ai donc décidé de reprendre en détail l’instrumentation chirurgicale, puisque la chirurgie est, enfin a été, mon point fort.

Pour pratiquer des sutures il faut des pinces pour saisir les tissus mous et les maintenir fermement (ces pinces sont aussi des pinces à disséquer), du fil et une aiguille, une pince porte-aiguille pour saisir fermement l’aiguille, et des ciseaux pour couper le fil une fois le noeud bien serré.
La pince dite « précelles » doit avoir des extrémités soit  avec des griffes soit à mors striés  pour que le lambeau saisi ne glisse pas. Pour un lambeau de pleine épaisseur (avec périoste*) une pince à griffes. Pour un lambeau d’épaisseur partielle (sans périoste), beaucoup plus fragile, une pince à mors striés dite « atraumatique ».

Precelle à griffes type « dent de souris »(verzoging.com)
Pince à griffe Adson(nessicare-instruments.com)
Précelle à oeillets pour maintenir un greffon et piquer à travers des trous(fr.prodent.com).
Pince atraumatique de Bakey(aosoin.be).
Pinces à sutures Castroviejo pour micro chirurgie(cqfdent.fr).

Dans de prochains articles nous aborderons tout le matériel nécessaire pour les sutures.

 



Article précédentCARCINOME SUBLINGUAL.
Article suivantLA TRANSILLUMINATION.
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY