Accueil OCCLUSODONTIE ET SADAM MICRO TRAUMATISME MASTICATOIRE?

MICRO TRAUMATISME MASTICATOIRE?

467
2

Question du jour; « Micro traumatisme mastication chique trismus ».

Je répond tout de suite: non!

Comme j’ai eu l’occasion de le dire à maintes reprises, il n’y a pas ou presque pas de contacts entre les dents antagonistes pendant la mastication (total de 15 à 20 minutes par jour).

Donc c’est pendant une parafonction que ces contacts traumatiques ont eu lieu (voir: article).

Le micro-traumatisme a mortifié une ou plusieurs dents dont la pulpe s’est gangrenée avec dégagement de gaz, d’où la chique et le trismus.

Il faut donc rechercher la parafonction et essayer une rééducation pour la juguler. Car comme je le dis à chaque fois que j’en ai l’occasion: la même cause produisant toujours le même effet, si on ne supprime pas la cause on est sûr de la récidive.

Article précédentLA DEGLUTITION.
Article suivantPHONATION ET POSITION DES INCISIVES SUPRIEURES.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

2 COMMENTS

  1. Mon fils de 12 ans a eu un choc sur une incise definitive milieu superieure il y a quatre ans. Aucun souci entre temps. La semaine derniere, il a developpe une douleur importante sur le bas de la dent, qui a disparu avec les antiinflammatoires . Par contre deux jours après le début de la douleur, il a developpe une cellulite sous orbitaire et enflé. Après trois jours de floxacilline tout est rentré dans l’ordre, plus de douleur ni inflammation. La radio dentaire ne presentait pas de modifications excepte une racine très légèrement plus courte de l’incisive douloureuse. Le dentiste pense que le traitement canalaire est indispensable et doit etre immediat. Qu’en pensez vous ?

    • Il faut tester la dent et voir si elle réagit aux variations thermiques. Si elle ne réagit pas il faut faire un traitement canalaire d’urgence.

LEAVE A REPLY