Accueil ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE LA DEGLUTITION.

LA DEGLUTITION.

849
6

La déglutition est la fonction d’avaler: déglutition active pour les aliments ou les boissons, et déglutition passive pour avaler la salive.
Précisons en passant qu’on ne dit pas » déglutiner » comme je l’entend très souvent dire, mais « déglutir ».
Lors de la déglutition passive, toutes les dents entrent en contact durant 2 à 3 dixièmes de seconde en « occlusion centrée« . C’est le seul moment durant lequel les dents entrent réellement en contact(inter-cuspidie maximale) car pendant la mastication elles ne se touchent pratiquement pas, les systèmes de proprioception disjoignent automatiquement les arcades après un infime effleurement.
On a calculé que la déglutition de la salive se fait aux alentours de 1500 fois par jour, pour avaler environ 1,5 l de salive par jour, et que les dents ne sont pas en contact plus de 15 à 20 minutes par jour. Tous les autres contacts entre dents du haut et du bas sont dus à des parafonctions.
La physiologie de la déglutition se fait par une contraction isométrique des 15 muscles de la langue et des 14 muscles masticateurs, plus la contraction des muscles du voile du palais et ceux du pharynx. Pendant la déglutition, les voies respiratoires se ferment et les voies digestives s’ouvrent et se contractent successivement du pharynx jusqu’au cardia, muscle qui ferme l’entrée de l’estomac.
Le processus de la déglutition conditionne la croissance de tous les os de la face et du crâne, ainsi que la mise en place en occlusion des dents temporaires et des dents définitives.

La forme et la pression de la langue détermine la forme des arcades dentaires.

La déglutition chez l’enfant est différente de chez l’adulte, la langue est plus en avant et s’interpose entre les dents. La persistance de ce type de déglutition dite infantile entraîne des malformations du palais et des malpositions dentaires. On parle alors de déglutition atypique.

Déglutition atypique, avec interposition de la langue entre les dents. (fr.wikipedia.com)

Dans ces cas là, la seule orthodontie ne suffira pas, il faudra avoir recours à l’orthophoniste pour une rééducation de la déglutition.
Notons une fois de plus qu’en position de repos les dents n’ont aucun contact, il y a normalement 2mm d’écart entre les dents du haut et celles du bas.

 

Article précédentPOUR OU CONTRE LA FREINOTOMIE?
Article suivantMICRO TRAUMATISME MASTICATOIRE?
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

6 COMMENTS

  1. Quels sont les mécanismes qui peuvent paralyser la déglutition chez un enfant ? ( nourrisson )
    Anamnèse
    : traumatisme crânien (chute de 3 mètres )avec hémisphère droit sévèrement lésé. 20 jours en service de soins intensifs
    . Sondes gastriques souvent remplacées car bouchées à répétition lors de l’hospitalisation de 2 mois.
    Actuellement l’enfant a subi il y a un mois une intervention de pose de stomie gastrique de façon à pouvoir l’alimenter et administrer ses médicaments de façon régulière. (Dépakine, lyoresal, et d’autres …) mais actuellement elle n’avale plus rien.
    D’autres problèmes ..pour la vue elle suit certaines choses du regard..
    Notre petite-fille garde des problèmes de maintien de la tête …et d’autres conséquences que je ne peux énumérer ici.
    Ma question est qu’est ce qui bloque sa gorge, qui met sa vie en danger si jamais ses aliments faisaient une fausse route.. On est désemparé .
    Merci de vos informations.

    • Ceci dépasse mes compétences: il faut poser cette question à l’équipe soignante qui est en charge de l’enfant. C’est probablement une paralysie d’un ou plusieurs muscles se contractant lors de la déglutition.

  2. Bonjour encore bravo pour votre travail, j avais poste il y a longtemps pour des problèmes d ATM, qui se sont un peu arrangés mais j ai toujours des douleurs cervicales quand je reste longtemps position assise.
    Quand je me détends ca va mieux, j ai l impression que c est à cause d une contracture de la mâchoire , mais je n ai jamais l impression d avoir un contact dentaire.
    Peut on avoir un bruxisme sans contact dentaire?
    Je n ai pas l impression d avoir un contact dentaire quand je déglutie? est il possible que je l évite et que ca cause des pression?
    Merci

    • Vous pouvez faire du bruxisme sans contact dentaire, en contractant en même temps les muscles élévateurs et abaisseurs de la mandibule. Mais normalement les dents se touchent une fraction de seconde à la déglutition.

  3. Bonjour docteur,

    Je souffre de malocclusion, déviation de la mâchoire avec subluxation de l’ATM gauche. Malgré des corrections occlusales récentes, ma déglutition est toujours malaisée. Est ce lié au DAM?
    Par ailleurs, je ne sais plus quelle est au quotidien la position naturelle de l’occlusion. S’agit il de la position de repos dont vous parlez ci-dessus avec un léger décalage entre les dents du haut et du bas? ou d’une position où les dents du haut et du bas se touchent, se reposant les unes sur les autres?

    • Les problèmes de déglutition peuvent être liés aux problèmes d’occlusion. La position de repos est avec 2mm d’écart entre les dents sans contact. Le contact, en occlusion centrée, se fait justement de façon très fugitive à chaque déglutition.

LEAVE A REPLY