Accueil CHIRURGIE BUCCALE EXTRACTION DE D.D.SAGESSE DU BAS INCLUSE EN DÉSINCLUSION.

EXTRACTION DE D.D.SAGESSE DU BAS INCLUSE EN DÉSINCLUSION.

1731
13

L »os de la mandibule est beaucoup plus dur et dense que celui du maxillaire. Les dents de sagesse du bas ont plus de racines, plus divergentes que celles du haut. La présence du nerf mandibulaire très proche complique encore plus l’extraction de la dent de sagesse inférieure. Tous ces éléments font que certaines dents de sagesse du bas sont particulièrement compliquées à extraire et ne peuvent l’être que par des chirurgiens expérimentés.
Pour une meilleure compréhension, il est préférable de lire auparavent l’article sur l’anatomie de la mandibule:ICI.
Je prendrai comme exemple le cas le plus courant; la dent de sagesse incluse en désinclusion horizontale. La couronne dentaire est généralement entourée d’un kyste péricoronaire.

Dent de sagesse infétieure droite incluse horizontale en désinculusion
Dents de sagesse inférieures incluses en désinclusion.(nantes-chirurgie-dentaire.fr)

Le trait d’incision principal se fait à la lame n°12 à partir du triangle rétromolaire, légèrement en vestibulaire, d »arrière en avant, jusqu’à la face distale de la dernière molaire et ensuite le long des collets vestibulaires jusqu’au 1/4 distal de la première molaire. Le trait d’incision de décharge vertical sera fait à la lame n°15 et le lambeau angulaire de pleine épaisseur sera décollé au syndesmotome faucille et à la rugine.

Lambeau angulaire de pleine épaisseur

L’os est réséqué à la fraise à os de façon à dégager les faces distale et vestibulaire de la dent incluse jusqu’au collet en débordant sur la racine distale.

Lambeau angulaire et résection osseuse

On sectionne alors la couronne dentaire à la fraise Zekria suivant un angle qui permet de retirer un premier fragment au syndesmotome faucille.

Section de la dent à la fraise Zekria

Les racines sont ensuite séparées et la distale est extraite en premier pour laisser le passage à la mésiale. Le syndesmotome faucille rend de grands services pour ces différentes opérations.
Il faut ensuite procéder au curetage du sac péricoronaire et de l’alvéole avec une curette de Lucas. Les arêtes osseuses sont émoussées à la râpe à os.

Râpes à os

En ce qui me concerne j’ai toujours rempli les cavités osseuses avec une poudre antibiotique, de la thrombase et des éponges de collagène.
On pose deux points de suture sur le trait d’incision distal, un point sur le trait vertical, et un point interdentaire pour maintenir la papille intermolaires en place.
Le patient repart les dents serrées sur un bon tampon de compresses comprimé sur la plaie et un sachet congelé dans une compresse sur la joue.
Toutes ces précautions évitent tout saignement post-opératoire et éliminent pratiquement les risques d’alvéolite.

La pose de fils résorbables est plus confortable pour les patients puisqu’elle leur évite de revenir 10 jours après pour les retirer. Mais pour les praticiens moins expérimentés il est bon d’avoir une occasion de revoir les patients pour évaluer les résultats et ainsi pouvoir progresser.



Article précédentCHIRURGIE DES TUMEURS BENIGNES DE LA CAVITE BUCCALE.Par le Dr. A.S.Cohen.
Article suivantLES INCONVÉNIENTS ET LIMITES DE L’ENDODONTIE.
Dr. Albert Hauteville

Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935
. Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu’il a fait.
Docteur en Chirurgie Dentaire.
Docteur en Sciences Odontologiques.
Certificat d’Enseignement Supérieur en parodontologie
Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V.
Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII.
Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V.
Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris.
Titulaire du Diplôme d’Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques.
Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d’Implantologie Paris V
.Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d’Infirmières.
Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale.
Ex-Chef de Service de Parodontologie à l’Institut Eastman de Paris.
Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l’Hôpital Ste.Anne à Paris.
A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD.
Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : « Manuel d’Odontologie Chirurgicale »(épuisé).
Retraité depuis 2001.
Service Militaire 1960-62 en temps qu’officier de réserve du Service de Santé.
A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l’exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c’est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie.
A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe.
Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire.
Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

13 COMMENTS

  1. bonjour et merci pour votre re9ponse rapide.En ce qui me conercne je ne me fais aucun souci sur ce phe9nome8ne que je viens de de9couvrir e0 la suite d une visite ORL (aujourd hui). Cela ne me pre9occuppe pas : je vais m en occuper.Bien que le me9decin m ait informe9e qu e0 terme, si je n arreate pas de fumer (la pipe) je risque une ulce9ration puis un cancer, cela ne m affole pas. Je vais tout simplement arreater de fumer pour stopper l e9volution du phe9nome8ne.Je vais aussi, selon votre conseil, consulter mon dentiste afin qu il enle8ve les me9taux qui recouvrent des dents. J en ai depuis que je suis enfant, ceci entraeene donc cela merci encoresince8rement vf4treDanielle

    • Prière de vous adresser directement à « conseildentaire.com ». Vous êtes en relation avec un imposteur. DR.HAUTEVILLE.

  2. Bonjour, j’aimerais avoir des renseignements car je me suis fait opérer des dents de sagesses (2 en bas et 1 en haut) qui poussaient à l’horizontal.
    je me suis fait opérer le 19 depuis j’ai constamment mal à gauche (la 48) !J’ai eu 1 semaine d’antiobiotique avec efferalgan. Au bout d’une semaine, toujours mal donc je suis aller voir mon chirurgien qui m’a retiré 2 points infectieux et ma rajouté une autre semaine d’antibiotique! Quelques jours après, pendant mon repas, j’ai senti un gros « crac » dans la dent 47, juste a coté de celle qu’on venait de me retirer et qui me fait mal. Une dent qui avait été dévitalisé. Je suis allé voir mon dentiste en urgence qui m’a dit que rien n’était cassé et m’a remis un autre antibio (auquel j’ai fait une allergie),mais 10 jours plus tard toujours mal. revenu chez le dentiste,il m’a retiré la dent 47 qui me faisait mal (car dévitalisé et pas d’argent pour la couronnée) et il m’a donné du doliprane et bain de bouche!
    Et la douleur est toujours là, j’ai des migraines. Ca va faire 1 mois que je me suis fait opérer et je ne sais plus quoi faire. je carbure au daffalgan codeine alors que je ne suis pas du genre à prendre des médicaments. est ce normal? Merci de votre réponse.

    • Bonsoir, refaites vous faire une radiographie panoramique et envoyez la moi sur « conseil-dentaire@orange.fr ». Je vous rappelle que les radiologues sont médecins et ont le droit de faire des radios sans ordonnance et que vous serez remboursé normalement comme d’habitude. Bien cordialement.DR.AH.

  3. Bonjour Dr. Albert ,
    vous avez dit j’ai toujours rempli les cavités osseuses avec une poudre antibiotique, de la thrombase et des éponges de collagène.
    est ce que vous pouvez préciser exactement ce quoi les produit que vous utiliser .par exemple ce quoi comme antibiotique exct.

  4. Bonjour
    Suite à des douleurs depuis début juillet côté droit avec ganglions et mal à l’oreille, mon dentiste m’a donné des antibiotiques (10J) ce qui a permis de réduire la douleur mais cela risque de recommencer.
    Selon lui cela provient de la dent de sagesse du bas qui est incluse et dont les deux racines entourent le nerf.
    Compte tenu de ce problème, il envisage si la douleur revient de scier la dents au ras des racines et laisser les racines. Qu’en pensez vous ? j’ai très peur des risques de lésion du nerf.
    y a t il d’autres solutions ? Merci d’avance pour vos conseils.

    • Il faut faire un scanner pour savoir exactement ce qu’il en et. Et si vraiment il y a trop de risques, c’est la bonne solution

      • Merci pour votre réponse.
        Il a fait un scanner pour voir les racines car sur la radio, on n’en voayit qu’une seule qui semblait très près de la racine.

  5. Bonjour,
    Ma dent de sagesse inférieure, incluse ,a été extraite mi-septembre par un chirurgien. Il a laissé le trou béant, avec comme consigne de bien nettoyer à la seringue …ce que j’ai fait. Gros hematome à la joue, trismus quelque temps, mais pas de gros soucis…2 mois aprés le trou s’est refermé mais j’ai depuis une semaine des douleurs à la mandibule, au lieu d’extraction. Peut t’il se passer un probleme 2 mois et demi aprés une extraction?

    Merci de votre aide,

LEAVE A REPLY