Accueil HISTOLOGIE BUCCO-DENTAIRE HISTOLOGIE DES OS MAXILLAIRES.

HISTOLOGIE DES OS MAXILLAIRES.

2971
2

L’histologie des os maxillaires présente certaines particularités qui les différencient des autres os.

Pour une meilleure compréhension de cet article, il est préférable de lire d’abord l’article « anatomie de l’os alvéolaire »

http://conseildentaire.com/2011/11/03/anatomie-de-los-alveolaire/

Les maxillaires sont formés d’une base d’os dense, dite os basal, et d’un os spongieux plus fragile qui englobe les dents, l’os alvéolaire.

L’os basal est un os compact.

L’os compact est percé de canaux appelés canaux de Havers. On dit que c’est un os de type haversien. L’os haversien et un agglomérat d’ostéons: chaque ostéon se structure autour d’un canal de Havers.

Os Haversien constitué d’une accumulation d’ostéons (cosmovision.com)
coupe histologique d’os havesien (histoblog.viabloga.com)

Les ostéoblastes, cellules qui produisent l’os, se situent à la périphérie de l’ostéon, puis ils s’enferment dans une gangue osseuse et deviennent des ostéocytes qui communiquent entre eux par des canalicules. Ils forment des lamelles concentriques autour du canal central. Ils ont une durée de vie d’environ 10 ans. Ils régulent l’activité des ostéoblastes et des ostéoclastes.

Ostéoblastes et ostéoclastes (histoblog.viabloga.com)

Les ostéoblastes sont des ostéocytes jeunes qui fabriquent de l’os. Les ostéoclastes sont des grosses cellules à plusieurs noyaux dont le rôle est de détruire l’os vieilli.

L’os alvéolaire est un os spongieux entouré d’une corticale d’os plus dense.
L’os spongieux a une structure plus lâche et les lamelles osseuses ont tendance à être parallèles. La vascularisation est plus importante et la circulation des cellules plus facile. Ce type d’os se rapproche de l’os médullaire de la périphérie de la moelle osseuse.

Os spongieux (inserm.fr)
Os spongieux trabéculé (histoblog.viabloga.com)

La corticale est recouverte de périoste qui fait la jonction entre la gencive attachée et l’os sous-jacent.  Le périoste se compose de deux couches, l’une externe fibreuse riche en fibres de collagène, fibres élastiques, fibroblastes, vaisseaux et nerfs,  et l‘autre interne, cellulaire, riche en ostéoblastes. Cette deuxième couche joue un rôle important dans la régénération de l’os en cas de fracture ou de plaie chirurgicale.

Article précédentRADIOLOGIE ET IMAGERIE DENTAIRE.
Article suivantACCIDENTS D’EXTRACTION-PROJECTION D’UNE D.D.S.INFÉRIEURE DANS LE PLANCHER BUCCAL.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

2 COMMENTS

  1. Rebonjour cher docteur, voilà… je vous avais écrit en décembre dernier sur les traitements canalaires subis. Depuis, j’ai consulté pour un 2e avis soit chez une parodontologue. Cette dernière, suite à de nouvelles radios de mon mandibule, confirma que le traitement canalaire était réussi malgré que la guérison ne se faisait pas, que l’os alvéolaire ne se résorbait pas comme prévu. Elle me conseilla de consulter un chirurgien maxillo-facial pour investiguer plus en profondeur. En vérité, je ne comprends plus rien ou plutôt… je panique. Comment se fait-il qu’à la suite de toutes les radios qu’on m’a fait passées pendant trois mois, rien n’a été décelé ? J’avoue que j’accepte mal tout ce brouillard. La paresthésie, si c’est vraiment le cas, demeure actuelle et depuis 2 semaines, une sensibilité s’accroit au niveau de quasiment toutes mes dents qui perdent leur solidité d’assise, le bas de mon visage tiraille. Rapportant ce que je lis sur le Net, la greffe osseuse serait recommandée ? Dans tout ça, ce qui me désarçonne, ce que je n’ai rien vu venir me faisant un devoir de tenir à ma santé bucco-dentaire. J’apprécierais avoir votre point de vue ne serait-ce que pour alléger les doutes qui me hantent. Merci d’avance !

    • Bonjour Madame, sans voir vos radios je ne peux vraiment pas vous donner de conseils. Essayez de récupérer vos radios les plus récentes et envoyez les moi sur « conseil-dentaire@orange.fr ». Bien cordialement.DR.AH.

LEAVE A REPLY