Accueil PEDODONTIE.DENTS DES ENFANTS. DENTS ET ALIMENTATION.

DENTS ET ALIMENTATION.

357
1

Les aliments passent par la bouche, y sont broyés par la mastication et transformés en bouillie avec l’adjonction de la salive qui contient des enzymes digestives. Puis les aliments sont métabolisés dans le tube digestif par encore d’autres enzymes, c’est à dire que les grosses molécules sont divisées en molécules plus petites capables de franchir la barrière digestive, pouvant donc passer au travers de la muqueuse de l’intestin puis dans le sang pour être distribuées à toutes les cellules du corps.

De ce que nous venons d’énoncer s’en suivent deux conséquences:
1° Les aliments sont en contact avec les dents et les muqueuses buccales pendant le temps qu’ils séjournent en bouche,
2° Les aliments nourrissent par voie sanguine les dents et les différents tissus qui composent la cavité buccale, de même que tout le reste du corps.
En résumé nous pouvons dire que les aliments ont deux effets sur les tissus bucco-dentaires : une action locale et une action par voie générale.
La conséquence en est qu’il faudra tenir compte de l’action directe de l’aliment au contact de la dent et ensuite de son action sur l’organisme en général, et en particulier sur la dent.

Par exemple, si vous sucez du citron comme on le voit souvent faire par les sportifs à la télévision, c’est excellent pour les gencives par l’apport en vitamine C que cela va donner à l’organisme par voie générale, mais c’est catastrophique au niveau des dents, en particulier des incisives, qui vont avoir un contact prolongé avec l’acide citrique contenu dans le citron qui va attaquer la couche superficielle de l’émail de dents et le rendre poreux.
Il en va de même pour le fluor, qui lui a une action bénéfique sur l’émail des dents. Si vous mastiquez un chewing-gum au fluor, le fluor va entrer en contact direct avec vos dents pendant la mastication puis va être ingéré avec la salive et passera dans le sang par voie digestive vers vos dents. Par contre un surdosage en fluor va générer une hyperfluorose qui donne des lésions sur les tissus durs de la dent.

Il n’y a pas d’alimentation typiquement favorable aux dents. Une bonne alimentation bien équilibrée comporte des légumes et des fruits frais pour un apport en vitamines, de même que des produits lactés pour un apport en calcium. Chez les enfants veiller à un apport en vitamine D 3 et aussi chez la femme ménopausée pour lutter contre l’ostéoporose

Un autre point important qu’il faut aborder, à propos de l’action directe des aliments et boissons sur les dents, est la température de ces derniers. On voit très fréquemment des petites fêlures sur l’émail des dents et en particulier des incisives: elles sont dues à la consommation de boissons trop chaudes comme le thé ou le café. Une température supérieure à 55-60° endommage l’émail. De toute façons, les albumines des cellules de la gencive et des muqueuses buccales se coagulent à 58°. Ce qui signifie que chaque fois qu’elles entrent en en contact avec un aliment ou une boisson à plus de 58°, plusieurs couches de cellules meurent. Il en va de même pour les fumeurs : la fumée sort de la cigarette à environ 70°… Tirons en les conséquences que cela peut avoir sur les muqueuses…

Il en va de même pour les glaces laissées trop longtemps au contact des dents: elles provoquent des micro-fêlures de l’émail. Heureusement, la sensibilité des dents au froid fait qu’on réagit rapidement avant qu’il n’y ait trop de dégâts. Mais les dents dévitalisées ne réagissent pas.

Heureusement la couche basale de la gencive produit sans arrêt de nouvelles cellules qui viennent remplacer celles qui sont mortes et sans cesse éliminées. Ce renouvellement incessant appelé « turn over » par les anglo-saxons a une durée de 48 h pour les muqueuses buccales. Cela implique que la couche superficielle appelée couche cornée se renouvelle tous les deux jours.

Heureusement aussi la cuticule de l’émail puise dans la salive du calcium pour répare les petits dégâts causés par les écarts thermiques, mais jusqu’à une certaine limite.

Il faut utiliser des dentifrices fluorés, l’absorption du fluor par voie orale ayant été abandonnée en raison du risque de surdosage.

En vérité, le secret pour avoir de bonnes dents, c’est le fluor, l’hygiène dentaire et les contrôle réguliers chez le dentiste.

Article précédentLA CHIRURGIE PARODONTALE PAR LAMBEAU ET GREFFE OSSEUSE.
Article suivantASEPSIE ET ANTISEPSIE AU CABINET DENTAIRE.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY