Accueil ANATOMIE BUCCO-DENTO-FACIALE LES CANAUX RADICULAIRES IMPREVUS.Par le Dr.F.Manoukian.

LES CANAUX RADICULAIRES IMPREVUS.Par le Dr.F.Manoukian.

1691
0

Docteur Frédéric MANOUKIAN
Docteur en Chirurgie Dentaire
Docteur d’Université  en Odontologie.

L’anatomie des canaux* radiculaires des dents que nous sommes amenés à traiter quotidiennement nous pose souvent des problèmes de localisation ou d’instrumentation.
En effet, si l’on consulte les livres d’anatomie dentaire, les canaux radiculaires sont nettement dessinés, réguliers et sans défaut morphologique. Nous savons tous que la réalité est toute autre, que l’anatomie dentaire est d’une incroyable complexité, ce qui explique que des traitements apparemment correctement réalisés aboutissent parfois à des échecs. Nous en avons eu l’exemple encore récemment, sur une deuxième molaire supérieure droite, soit la 17. Nous devions traiter dans un 1er temps la 16, présentant une importante carie distale puis reprendre le traitement de la 17 qui était notoirement insuffisant. (Radiographie n°1)

                                                              Radiographie n°1

 Nous avons donc repris le traitement de la 1ère molaire qui comportait comme souvent, dans 55% des cas, un 4ème canal orienté en mésial*, mais assez long toutefois. La coupe au collet de cette dent permet de mettre en évidence la présence de ce 4ème canal. (Photographie n°1)

 

Photographie n°1 : Coupe au collet de la 16, avec mise en évidence du 4ème canal mésial.

 La reprise du traitement de la 1ère molaire inférieure gauche n’avait pas posé de problème particulier. Il n’y avait pas de piège, la dent présentant classiquement deux canaux mésiaux et un canal distal*. (Radiographie n°2)

                                   Radiographie n°2 avant reprise de traitement.

 Par les méthodes classiques de reprise de traitement du système Protaper, nous avons pu obtenir un résultat correct (Radiographie n°3)

 

                                        Radiographie n°3, après reprise du traitement.     

Il en a été tout autre avec le traitement de la 2ème molaire supérieure droite:
Dans un premier temps, nous avons ouvert la chambre pulpaire en triangle aplati, traité et obturé les 3 canaux que compte classiquement cette dent (Radiographie n°4)

                                                 Radiographie n°4 : 3 canaux obturés.

Ce n’est qu’en examinant plus attentivement les radiographies que nous avons pu mettre en évidence la présence d’un 4ème canal très orienté en palatin*. Nous avons donc repris et complété le traitement, toujours avec le système Protaper utilisant une obturation canalaire au Sealite et cône de Gutta-percha* normalisée compactée à froid.
Nous pouvons nettement voir sur les photographies la présence du 4ème canal, mésio-palatin, avec le coude qui le relie à la chambre pulpaire* principale : (Photographie n° 2)

           Photographie n°2 : Mise en évidence du 4ème canal mésio-palatin avant obturation.

                                                 Radiographie n°4 : 4 canaux obturés

 Le travail a donc pu être achevé par l’obturation de ce 4ème canal, avant l’exécution de prothèses  conjointes  conventionnelles  sur  ces  3  dents.  La  coupe au collet de cette deuxième molaire supérieure met nettement en évidence la situation très inhabituelle de cette racine. (Photographie n° 3)

 

 Photographie n° 3, mettant en évidence l’obturation canalaire, lors de la préparation prothétique de ces deux molaires.

Comme on peut le constater, la clé de la réussite en endodontie tient  d’abord à la lecture attentive des radiographies mises à notre disposition, puis en l’ouverture large de la chambre pulpaire* afin d’éviter tout repli de dentine qui nous empêcherait de mettre correctement en évidence les entrées canalaires*. Enfin, il ne faut pas hésiter à passer outre les schémas classiques enseignés pour rechercher d’autres entrées de canaux, qui, non traités, peuvent être la source d’ennuis ultérieurs.

Dr. Frédéric MANOUKIAN    http://dr-manoukian-frederic.chirurgiens-dentistes.fr/

*Voir: lexique.

Article précédentLA GINGIVECTOMIE.L’HYPERPLASIE GINGIVALE.
Article suivantLA PREMIERE CONSULTATION. LE CHOIX DU PRATICIEN.
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

LEAVE A REPLY