Accueil PEDODONTIE.DENTS DES ENFANTS. LES DEUX PRINCIPALES MALADIES DES DENTS : LA CARIE.

LES DEUX PRINCIPALES MALADIES DES DENTS : LA CARIE.

2717
5

Remis à jour le 15/11/2015

Comme il a été dit  précédemment, la dent est une porte d’entrée entre le milieu externe et milieu interne. Deux voies sont possibles: une attaque par des agents externes directement sur la dent, c’est la carie, ou sur l’attache de la gencive à la dent, c’est la parodontite (inflammation et infection des tissus de soutien de la dent). Cette attaque est bactérienne et vient de la flore buccale.
La carie est la pathologie bactérienne la plus répandue sur la terre.

LA CARIE

La salive dépose un mince film sur les dents.  Ce film est essentiellement composé de muco-polysaccharides et nourri par le sucre. Là où il y a frottement des lèvres, des joues, de la langue…ce film est très fin voire même inexistant. Dans les anfractuosités et les zones en retrait ce film sera plus épais. Il est formé à base de viscosité de la salive et il est très rapidement envahi par une riche flore bactérienne qui forme  des couches superposées de micro-organismes. Ceci s’appelle: la plaque bactérienne. C’est elle qui est la cause des caries et des problèmes parodontaux. Plus le ph salivaire sera bas, c’est à dire acide et plus la flore sera favorable à l’apparition de caries.

Sur l’émail des dents, dans la profondeur des sillons et en dessous du rebord gingival, les bactéries vont secréter des acides qui dissolvent la trame calcique des dents de plus en plus profondément. D’abord l’émail (1er degré) puis la dentine (2ème degré). Jusqu’ici les dents ne sont douloureuses qu’au froid, au chaud et au sucré. Puis la pulpe qui est très riche en vaisseaux en en nerfs est atteinte, et c’est la pulpite, l’horrible pulpite, c’est à dire la rage de dents qui s’accentue en position couchée, qui ne laisse pas de répit et qui empêche de dormir. Là il n’y a plus d’autre choix que d’aller consulter le dentiste pour être soulagé. Mais il y a des coriaces qui résistent et ne vont pas se faire soigner: ils passeront quelques semaines d’enfer et puis la pulpe va se nécroser, la douleur va s’estomper et l’infection va s'emparer du tissu pulpaire. Là, le milieu interne est pénétré et c’est la porte ouverte à toutes les infections jusqu’à la septicémie et la mort! Si les réactions de défense de l’organisme sont bonnes, il va y avoir formation d’un tissu de granulation qui va fermer l’apex (extrémité de la racine) : c’est l’infection apicale. L’organisme va former une petite boule de chair pour bloquer la diffusion de l’infection : c’est le granulome.


Le granulome pourra se transformer ensuite en kyste. Si le granulome ne se forme pas, il y aura alors une forme d’infection aiguë : l’abcès ou une cellulite qui pourrait devenir phlegmon, qui pourrait se transformer en phlegmon diffus et dégénérer en septicémie et aboutir à la mort du sujet. Heureusement nous avons maintenant les antibiotiques. Mais mieux vaut ne pas en arriver là car je l’ai déjà dit, bien d’autres maladies à distance sont possibles au stade de l’infection apicale.

Je voudrais une fois de plus en finir avec une idée fausse qui consiste à penser que les dents de lait n’ont pas besoin d’être soignées puisqu’elles vont tomber. C’est une hérésie car tout ce que j’ai dit dans cet article s’applique aussi et je dirai même, en premier lieu aux enfants, car c’est leur santé et l’avenir de leur état de santé qui est en jeu.



Article précédentPREMIERS ELEMENTS D’ANATOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DE LA BOUCHE ET DES DENTS.
Article suivantLES DEUX PRINCIPALES MALADIES DES DENTS: LA PARODONTITE OU DECHAUSSEMENT DES DENTS.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

5 COMMENTS

  1. Bonjour, si on a une dent qui présente 2 cavités de carie une mesial et une distal.les tests de vitalité de la pulpe sont (+) , et le test a la pression est (+) du côté mesial, (-) du côté distal . Est-ce que on pose 2 diagnostic (1 diagnostic pour chaque cavité) ou bien on pose un seul diagnostic pour toute la dent???????????

  2. Bonjour,
    J’ai terriblement mal à une dent qui a été restaurée deux fois. J’ai bien évidemment été chez un dentiste qui m’a prescrit des antibiotiques et des corticoïdes. Je dois y retourner pour faire devitaliser ma dent dans 4jours car elle abrite ,selon le dentiste, un abcès . J en suis à mon deuxième jour de traitement et purée j’en bave et au sens propre du terme Il va sans dire que j’ai pris des antidouleurs (Dafalgan et Clonix) …..dont les effets se font vraiment beaucoup désirer sachant que je les ai pris……il y a plus de 24h HEUREUSEMENT toutes les 1min30sec je me met de l’eau glacée sur la dent en question et c’est le soulagement immediat. J’ ai du boire 4L d’eau aujourd’hui, facile quand pn est réveillée mais la il est bientôt 3h du matin, hors changement horaire, et je ne pense pas arriver à garder bien serrés mes capillaires sanguins à coup de froid pendant toute la nuit . Donc ma question est la suivante : l’ordre antibio-corticoïdes-pulpectomie est-il coherent?Et s’il l’est je continu ma « cryothérapie » en attendant le saint des effets anti-douleur sinon, n’aurait ce pas été plus ….judicieux (?) de m’enlever un peu de nerf dans un premier temps ne serait-ce que pour enlever un peu de douleur dans un même temps puis completer avec des antibiotiques ? Je n’ai pas la prétention de vouloir réinventer votre profession mais entre nous soi dit ….ça fait mal.
    Merci d’avance pour vôtre réponse et bon dimanche!

    • je n’ai pas l’impression qu’un diagnostic cohérent ait été fait: je vous conseille de consulter un service d’urgence

LEAVE A REPLY