Accueil MEDECINE INTRODUCTION A LA PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE.

INTRODUCTION A LA PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE.

1996
11

Remis à jour le 15/11/2015

La dent est un organe comme tous les autre organes,mais elle occupe une situation géographique qui fait qu’elle est le seul organe dont une partie, la racine, se situe dans le milieu interne et l’autre partie, la couronne,  dans le milieu externe.

Cela fait de la dent le point faible de la « cuirasse » humaine: c’est le « talon d’Achille » du corps humain, pourquoi? Elle est  un danger permanent pour la santé de l’individu.
La notion de milieu interne et de milieu externe est essentielle pour comprendre toute la pathologie. Toute vie a besoin d’être protégée dans un espace clos. La cellule a une membrane qui l’entoure et qui sépare le milieu interne du milieu externe. Si cette membrane se rompt, la cellule meurt.

Pour un organisme monocellulaire, il en est de même. Si un corps étranger ou un autre élément vivant pénètre au travers de la membrane il va y avoir une défense cellulaire qui va se déclencher et si la cellule ne parvient pas gagner le combat, elle meurt.

Pour les êtres pluricellulaires, un groupe de cellules s’organise pour former un tégument qui va enclore et protéger le reste du groupe. Si un  groupe cellulaire s’organise pour avoir un tube digestif, la paroi du celui-ci sera recouverte d’un épithélium protecteur, si bien que l’intérieur du tube digestif sera encore le milieu externe Il en est de même pour toutes les cavités naturelles: oreille, vagin, appareil urinaire…etc… L’oeil est recouvert d’une membrane protectrice: la conjonctive. Les poils, cheveux et ongles sont des productions d’invaginations de l’épiderme. L’épiderme est un épithélium*.

La dent est la seule exception. Mais il faut quand même une protection,  la gencive qui se rattache au collet dentaire par une espèce de collage: l’attache épithéliale.

Si la dent elle même ou l’attache épithéliale sont attaquées par des agents externes, c’est la vie même de l’individu qui est en jeu. Le grand public de nos jours encore, ne sait pas assez qu’on peut mourir de problèmes dentaires ou péri-dentaires. J’ignore où en sont les statistiques à l’heure actuelle, mais il n’y a pas longtemps que la majorité des abcès du cerveau ou du poumon et des endocardites étaient (et sont toujours je pense) d’origine dentaire.

La dent présente deux possibilités d’entrée d’une infection: la pulpe, suite à une carie profonde; et le ligament alvéolodentaire (ou desmodonte) par une infection de la gencive ou parodontite.

Voilà pourquoi l’individu réagit de façon si violente(rage de dents) aux problèmes dentaires, et pourquoi les dents tombent éliminées comme dangers vitaux, et pourquoi on a été obligé d’apprendre à extraire des dents malades avant d’apprendre à les soigner.



Article suivantPREMIERS ELEMENTS D’ANATOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DE LA BOUCHE ET DES DENTS.
Dr. Albert Hauteville
Albert HAUTEVILLE Né le 17 Octobre 1935 . Chirurgien Dentiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris (Ecole Odontologique de Paris) en 1960, durant une période courte où les dentistes étaient formés par la faculté de Médecine et avaient la possibilité facultative de suivre en même temps les cours de médecine, ce qu'il a fait. Docteur en Chirurgie Dentaire. Docteur en Sciences Odontologiques. Certificat d'Enseignement Supérieur en parodontologie Diplômé Universitaire en Chirurgie Buccale de Paris V. Diplômé Universitaire en Parodontologie de Paris VII. Ex-Assistant à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris V. Ex-Assistant en Odontologie des Hôpitaux de Paris. Titulaire du Diplôme d'Etudes et de Recherches en Sciences Odontologiques. Ex Chargé de cours au Diplôme Universitaire d'Implantologie Paris V .Ex-enseignant auprès des écoles d’Assistantes Dentaires et d'Infirmières. Ex-Expert auprès de la Sécurité Sociale. Ex-Chef de Service de Parodontologie à l'Institut Eastman de Paris. Ex-Attaché de Consultation au Service de Stomatologie de l'Hôpital Ste.Anne à Paris. A fait des stages de formation en occlusodontie avec le Pr. JANKELSON et avec et le Pr. RAMFJORD. Co-auteur et responsable de publication du livre publié en 1989 en français et en italien, aux Editions Masson : "Manuel d'Odontologie Chirurgicale"(épuisé). Retraité depuis 2001. Service Militaire 1960-62 en temps qu'officier de réserve du Service de Santé. A exercé à Paris pendant 38 ans, et depuis 1976 exclusivement la stomatologie, à l'exclusion de toute prothèse ou soins dentaires: c'est à dire surtout la Chirurgie Buccale, Pathologie et Thérapeutiques, Parodontologie et Implantologie. A fait 18 ans de psychanalyse personnelle et des formations en hypnose, sophrologie, training autogène, Gestalt-thérapie, bio-energie, sexologie, et dynamique de groupe. Son fils Jean Philippe Hauteville, Prothésiste Conseil, apporte sa collaboration à la réalisation de ce blog, au niveau de tout ce qui concerne la prothèse dentaire. Le Dr. Hauteville, retraité depuis 2001 souhaite mettre ses connaissances et son expérience à la disposition de tous ceux qui le désirent, professionnels ou grand public, et répondre aux questions que voudront poser les lecteurs directement sur le blog. Publier des articles, regroupant les réponses aux interrogations des patients durant 40 ans, et des cours pour les étudiants en odontologie rendus accessibles à tous.

11 COMMENTS

  1. bonjour g arracher une dent ya 3 jour j’ai pas mal mais j’ai un gout assez pénible c’est du a quoi? ques que je peu faire

  2. Dr je me suis fait arracher une canine ectopique et j’ai peur que le trou ne disparaisse pas que faire pour améliorer sa guérison

  3. Dr bonsoir, il y a un an j’ai eu un problème de molaire, en haut , dent cassée , on a réparé , trois mois plus tard de nouveau dent cassée , on a réparée , mais voilà, j’ai commencé à avoir mal, la, on me dit il faut la dévitaliser , ok, un mois plus tard tj mal , on me dit c un abcès, antibiotique , deux mois après tj mal, la, on me dit il faut attendre , cela va passer ok, commen j’avais dès névralgies de ce côté là, mon médecine me fait faire un scanner la , on découvrir une sinusite probablement dû à la dent , je retourne chez le dentiste, il me dit … On ne peut pas le voir mais votre dent est probablement cassée , il faut la retirer, bon, ok, donc, nous ferrons ça ds deux mois !!!! Ma surprise, pourquoi deux mois , la secrétaire me dit … Pas de place !! Pour l,instant je n’ai plus très mal un peu sensible , mais j’ai tj un mauvais goût ds la bouche, donc, j’attends ? Mais je trouve cela bizarre . Par ailleurs depuis c É problème de dent j’ai une tendinite ds la jambe, j’ai entendu dire que cela pouvait venir de la dent ?? je ne peux pas vous envoyer les radios , on ne me les donnent pas ! Merci de me donner qq conseils, par ailleurs, pas très content des dentistes , j’ai change trois fois, seul le dernier m’a conseillé l’applation , pour l,instant qui vivra verra . Merci de m’avoir lu. Bonne soirée.

    • Le processus de cicatrisation est complexe et différentes dysfonctions donneront la priorité au développement hypertrophique de tel ou ou tel tissu plus que les autres. Généralement il s’agit d’un tissu inflammatoire. Mais cela n’a pas une grande importance car dans la très grande majorité des cas tous finit par rentrer dans l’ordre.

  4. Bonjour Monsieur, il y a 2 ans seulement je me suis fait poser 5 pivots dents devant en bas. Il y a un mois, j’ai eu la surprise de constater que ce n’était pas des pivots (contant fort cher) mais un bridge qui n’avait été posé : celui ci c’était descellé!! Mon dentiste ne répondait plus au téléphone, pas de remplaçant (j’ai appris depuis qu’il avait eu une grosse procédure et condamné et avait fuit en Israël!) Bref j’ai choisi son ex associée qui l’avait quitté il y a longtemps pour ouvrir un cabinet seule. Elle était horrifiée sur les 5 dents 3 n’avaient pas été dévitalisées! Elle m’a dit que 2 caries s’étaient installés et qu’elle devait me faire 5 extraction et un appareil dentaire ! Choc après ce que j’avais déboursé à peine 2 ans plus tôt! Bref extractions faites au cabinet et à la saignements importants malgré compression, et surtout douleur intense du coup prise de plusieurs calmants dont certains à mon initiative et glace. Mon nouveau dentiste a envoyé le lendemain une ordonnance à ma pharmacie car j’étais trop fable pour aller la revoir. Hier je me suis réveillée ensanglantée mais impossible d’aller aux urgences dentaires car mon vieux toutou refuse de rester seul et je suis à la limite de l’expulsion. Ayant lu plusieurs forums, ce qui m’a sauvée c’est la compression avec sachet de thé qui a été immédiate et plus de saignement depuis! Ce matin je constate que le fil en surjet qu’elle m’a poser donc jeudi et qui est résorbable (il y a donc 3 jours) ne tient plus que sur 1 cm, j’ai du couper le morceau qui bayait sur la langue et me gênait beaucoup. Mais ce que je constate à l’endroit ou le fil tient encore c’est une masse blanchâtre serai-ce ce qu’on appelle la couche épithéliale? Merci d’avance pour votre future réponse.

LEAVE A REPLY